Learning Expedition / Chapitre 5 – Spécificités RH en Lettonie et en Estonie


De prime abord, quand on parle des pays de l’Est, on passe à des pays relativement pauvres où la loi des employeurs règne et où les employés gagnent dix fois moins quand le SMIC français. Alors, selon vous, info ou intox ?

Voici les quelques spécificités RH en Lettonie et en Estonie !


Contrat de travail

Il existe, comme en France, des CDI et des CDD. Cependant, les CDI sont davantage communs en Lettonie car les CDD sont réservés à des cas spécifiques comme les emplois saisonniers ou occasionnels. Un contrat verbal est possible en Estonie si la durée du travail n’est pas supérieure à deux semaines !


Temps de travail

En Lettonie et en Estonie, la moyenne est de 5 jours de 8 heures, soit 40 heures par semaine. En Lettonie, un employeur peut augmenter la durée du temps de travail à 42 heures par semaine pour 6 jours mais seulement après avoir consulté les représentants du personnel. Toutefois, dans ce cas, le jour de travail le samedi devra être plus court ! D’ailleurs, en parlant de réduction du temps de travail, saviez-vous que les Estoniens travaillent 3 heures de moins la veille du Nouvel An, de la Fête nationale (24 février), de la Victoire de l’URSS (9 mai) et de Noël ?

Info insolite #1 : la durée légale de travail s’applique aussi aux mineurs ! En effet, les jeunes adolescents sont autorisés à travailler, de 15 heures par semaine maximum à 7 ans à 35 heures par semaine maximum à 17 ans !


Salaire

Un salaire minimum national a été légalement mis en place dans ces deux pays baltes. Il est de 370 € par mois en Lettonie pour un emploi à temps plein et de 470 € par mois en Estonie.

Info insolite #2 : en Lettonie, les employeurs sont légalement tenus de verser le salaire mensuel de leurs salariés en deux fois en monnaie scripturale (billets et pièces) ! Bien entendu, employeurs et employés peuvent s’accorder sur un unique versement en monnaie fiduciaire (virement bancaire). C’est d’ailleurs ce que font les grandes entreprises.

En 2016, le salaire moyen en Lettonie et en Estonie était respectivement de 845 € et 1 073 €.

Les employés estoniens ne contribuent pas à la sécurité sociale : ni pour la maladie, ni pour la retraite. Seuls les employeurs et les travailleurs indépendants la financent ! Cependant, les employés contribuent aux coûts en payant des taxes d’un maximum de 5 € sur les services de santé. Ils payent aussi pour leurs médicaments, mais à des prix réduits.

Comme précisé dans la page précédente, tous les résidents légaux en Lettonie et en Estonie, qu’ils soient nationaux ou non, sont couverts par la sécurité sociale ! La nationalité n’est pas un critère. Ces pays ne reconnaissent que le critère de la résidence.


Congés

En Lettonie et en Estonie, la loi oblige les employeurs à attribuer un minimum de 4 semaines calendaires de congés payés à chaque employé.

Info insolite #3 : les jours de vacances sont tous posés à une même période dans l’entreprise. En Estonie par exemple, vers janvier, les employeurs fixent les calendriers et les vacances de leurs employés en avance pour l’année entière. Les employeurs écoutent les souhaits de leurs employés mais ne sont pas tenus de les suivre. Bien entendu, des congés payés peuvent être demandés en dehors de la période de planning avec l’accord de l’employeur.

Info insolite #4 : en Lettonie, les employés doivent prendre 2 semaines consécutives de congés payés. L’employeur ne peut refuser. Aussi, payer sur le salaire les congés payés non pris est interdit, sauf dans les cas où le contrat de travail est rompu : les lettons sont donc invités à poser l’ensemble de leurs congés !


Attention, souvenez-vous qu’il ne s’agit que de 5 sujets principaux en RH. Nous avons hâte de visiter les entreprises dans ces deux pays baltes pour partager nos pratiques et voir comment elles dirigent et motivent leurs salariés !

Posted on: 30 mai 2017, by : M2 GRH Multinationales