Le DRH un partenaire stratégique

 

Lors du colloque organisé le 01 juin 2016, à l’ENA, par le Master 2 Gestion des Ressources Humaines dans les Entreprises Multinationales de l’IAE Gustave Eiffel (UPEC), nous avons pu connaître le point de vue des différentes parties prenantes de l’entreprise mais aussi ceux des professionnels RH le rôle et les sources de performance de la fonction.

A travers une série d’article, nous souhaitons revenir plus en profondeur sur certaines notions évoquées lors des débats. Dans cet article nous parlerons de l’agilité, notion mise en avant par Michel Gouverneur.

 

Michel GOUVERNEUR est intervenu à la première table ronde dans le cadre du colloque du M2 GRH dans les Multinationales. De par ses quarante années d’expérience dans le secteur de la construction, Michel GOUVERNEUR a commencé sa carrière sur divers chantiers. Il devient par la suite Directeur de Projets à son entrée dans le Groupe VINCI puis ensuite plus particulièrement Directeur d’activité travaux souterrains chez DodinCampenon Bernard. Son expérience important dans ce secteur lui a permis par la suite de répondre aux besoins de l’entreprise en se positionnant Directeur commercial en 2013. Par ailleurs depuis 2010, Michel GOUVERNEUR enseigne à l’ENSAM Aix, une école d’ingénieur, certaines matières : les travaux souterrains, la géotechnique, la gestion de projet ou encore les démarches commerciales. Cet homme a une réelle volonté de partager son expérience et ses compétences à la fois auprès d’étudiants mais aussi aux collaborateurs de l’entreprise DodinCampenon Bernard.

Lors de ce débat, Michel GOUVERNEUR a mis l’accent sur le décalage du modèle de Dave et Mike ULRICH. En effet, selon lui, ce décalage peut se ressentir si nous nous trouvons en dehors du service RH. Il prend notamment pour exemple le secteur de la construction : dans les entreprises où les collaborateurs sont sur les chantiers, le rôle du RH ne se ressent pas ; « les gens ignorent peut-être même la fonction complète du RH ». Ce Directeur commercial souligne de manière significative l’importance de la première mission du DRH qui est de travailler avec les collaborateurs sur le terrain. Ceci rejoint finalement la vision de Jean-Paul BOUCHET, Secrétaire Général de la CFDT Cadres qui a participé aussi à cette première table ronde. Cette question de la proximité est d’autant plus un enjeu clé pour les DRH qui doivent accompagner les grandes évolutions de l’entreprise (transformation technologique, sociologique, organisationnelle) tout en étant proche du terrain (Les Echos, 2013).

La fonction RH est de plus en plus sujette à être créative, imaginative et dynamique au sein de l’entreprise. Ces éléments sont valables à la fois pour la Direction que pour les collaborateurs de l’entreprise. La fonction RH est centrale et doit ainsi converger avec les attentes de chacune de ces deux parties. Se met ainsi en place toute une stratégie pour « faire évoluer l’entreprise et les collaborateurs et surtout leur donner envie ». Selon Michel GOUVERNEUR, le DRH est bien sûr un Business Partner mais il doit aussi faire évoluer les collaborateurs au sein de l’entreprise car ceci est étroitement lié à sa stratégie interne et externe. Selon un article du blog TalentSoftpublié en 2015, la fonction RH doit réussir à l’évolution plus opérationnellede ses missions et doit appréhender les nouveaux défis de l’entreprise.

http://www.talentsoft.fr/blog/parlons-rh/fonction-rh-business-partner

http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2013/10/08/cercle_81283.htm

 

Posted on: 24 juillet 2016, by : M2 GRH Multinationales